Téléphones cellulaires et sécurité au volant

Les études révèlent qu’un conducteur utilisant un téléphone cellulaire a quatre fois plus de risques d’avoir un accident qu’un conducteur dont l’attention est fixée sur la route. De toutes les activités liées à l’utilisation d’un téléphone cellulaire, composer un numéro et texter sont les plus risquées.

Presque toutes les provinces et tous les territoires au Canada ont proscrit l’utilisation d’appareils portatifs ou adopté des lois sur la distraction au volant.

Il est donc interdit aux conducteurs de parler, de texter ou d’envoyer des courriels avec leur téléphone cellulaire ou tout autre appareil portatif. L’utilisation d’appareils mains libres est toutefois permise pour la plupart des conducteurs au pays.

Si on vous appelle lorsque vous conduisez, laissez sonner jusqu’à ce que l’appel soit transféré à votre boîte vocale. Si vous avez un passager, demandez-lui de prendre et de faire les appels. Si vous roulez seul et que vous devez absolument appeler, utilisez un appareil mains libres. Il en existe une vaste gamme sur le marché, des oreillettes Bluetooth aux technologies mains libres intégrées aux voitures.

Même lorsque vous utilisez un appareil mains libres, parler au téléphone constitue une distraction, alors assurez-vous de le faire de façon sécuritaire. Vous pouvez vous ranger dans un endroit sécuritaire avant de recevoir ou de faire un appel. Vous ne pouvez en aucun cas lire ou envoyer un texto ou un courriel lorsque vous conduisez.

Rappelez-vous qu’aucun appel ni texto ne vaut la peine que vous mettiez votre sécurité et celle des autres en danger.